• 15 mai 2013 - 31 mai 2013

    Appel à communications: colloque « Ethnographies bruxelloises ». Prolongation du délai de remise de l’abstract

     

    Colloque « Ethnographies bruxelloises » co-organisé par le CES et le Centre de recherche sASHA de la Faculté d’architecture de l’ULB
    Ce colloque est organisé conjointement par le Centre d’études sociologiques de l’Université Saint-Louis-Bruxelles et par le Centre de recherche sASHA de la Faculté d’architecture de l’Université Libre de Bruxelles. Il se déroulera les 28 et 29 novembre 2013 à l’Université Saint-Louis. Son enjeu est double.

    A partir de la présentation de travaux tant sociologiques, anthropologiques, politologiques qu’en architecture, il s’agit, d’une part, de saisir ce que les méthodes d’enquête ethnographique apportent à la compréhension du « fait bruxellois ». On se demandera notamment de quelle(s) façon(s) les méthodes ethnographiques « produisent » l’objet. Plus particulièrement il s’agira d’étudier comment et à quelles conditions, le découpage et l’appréhension du réel induits par la méthode (l’échelle d’observation, la proximité avec les sujets d’enquête, les catégories d’analyse, etc.) peuvent prétendre apporter un surplus d’intelligibilité à Bruxelles, comme espace métropolitain mais aussi comme hôte de lieux et d’expériences singulières. On se demandera aussi en quoi l’enquête de terrain peut éclairer d’une manière particulière, plus précise et parfois en contre-point, les constats chiffrés et les analyses macro-structurelles attestant des évolutions et des tendances lourdes qui « font » Bruxelles aujourd’hui, notamment à partir des traces, parfois presque indicibles, laissées par ses usage(r)s et des narrations qu’ils en font. De manière plus ambitieuse, on interrogera sa puissance heuristique et les possibilités de reformulation des enjeux urbains qu’elle contient.

    D’autre part, ce colloque est l’occasion de mettre les méthodes ethnographiques et les conditions d’enquête en question à partir de travaux empiriques portant sur Bruxelles. Objet d’étude, Bruxelles est un terrain d’enquête qui se distingue entre autres par son cosmopolitisme culturel, la présence importante d’une population vivant dans la précarité et une forte complexité institutionnelle. Il nous faudra analyser ce que nous disent ces enquêtes ethnographiques bruxelloises sur la méthode, autant ses possibilités que ses apories voire ses empêchements, sur ses soubassements épistémologiques, sur les conditions concrètes d’engagement du chercheur sur les terrains fréquentés et sur les bricolages méthodologiques qu’il y fabrique.

    La remise des propositions de communication, d’une longueur d’une page, est postposée au 31 mai. Celles-ci doivent être envoyées à l’adresse courriel suivante: colloque.ethnogr@gmail.com. Une réponse parviendra le 30 juin au plus tard.

    L’appel complet, contenant également les informations pratiques, est accessible ici. Les informations se trouvent par ailleurs sur le site internet du CES, sur cette page.