• 11 octobre 2013 - 12 octobre 2013

    Arts & Diaspora congolaise en Belgique : Imaginaires et relations postcoloniales

    Une collaboration de l’UCL, l’ULB, l’ULg et la Maison du Livre de Saint-Gilles

    Présentation

    Ce colloque interrogera la postcolonialité de la Belgique à partir du champ artistique de la diaspora congolaise en faisant appel aux chercheurs, aux artistes et aux institutionnels. Il s’agira de réfléchir à la façon dont les rapports historiques entre Belges et Congolais se répercutent dans le champ de la création, de la promotion et la diffusion des artistes. Nous examinerons également la façon dont ce champ artistique s’est constitué et recomposé dans le temps ainsi que les processus d’hybridation à l’œuvre, à travers l’inscription des artistes dans différentes sphères artistiques. Nous chercherons aussi à savoir dans quelle mesure et de quelles façons ces expressions artistiques participent à la (dé)construction de la narration nationale et s’inscrivent ou non dans la continuité des imaginaires et des représentations de la Belgique au sein de la diaspora .

    L’appel à communication est téléchargeable en bas de page

    Programme

    Le colloque combinera des panels de conférences, et des tables-rondes de discussion entre artistes, représentants institutionnels et personnes ressources.

    • Panel I: Diaspora congolaise en Belgique: Migrations et visibilité

    Keynote: Antoine TSHITUNGU KONGOLO (Université de Lubumbashi, ITEM/CNRS), De la Bibliothèque coloniale à… Des outils pour explorer les imaginaires.

    • Panel 2: Imaginaires diasporiques et littérature: Ecritures de soi, écritures de l’autre

    Keynote: Émilienne AKONGA EDUMBE (Université de Kinshasa), L’inscription de l’ailleurs postcolonial dans les champs littéraires belges et congolais.

    • Panel 3: Arts, cinema, photographie

    Keynote: Lye YOKA MUDABA (Docteur en Lettres de Paris III, directeur général de l’Institut national des arts (INA) à Kinshasa), RDC: la culture de la mobilité et les nouvelles solidarités hors- frontière.

    • Table ronde 1: Discours hérités, mémoires conflictuelles

    L’objectif de cette table-ronde est de scruter ce qui dans les échanges entre artistes et institutionnels se heurte au passé colonial. En termes de création et de promotion des oeuvres, les artistes se heurtent-ils à des discours ou représentations hérités des conceptions coloniales? La question mémorielle apparait comme un point de rupture fréquent. Nous souhaiterions donc identifier les points de conflit relatifs aux mémoires de la colonisation.

    • Table ronde 2: Quête d’autonomie

    Depuis quelques années, on observe des dynamiques internes significatives d’une quête d’autonomie que nous souhaiterions rendre visible. Comment celle-ci s’est historiquement manifestée et recomposée? Les processus d’hybridité artistique en sont-ils la composante essentielle? Nous interrogerons aussi la façon dont ces initiatives mobilisent les espaces associatifs plus généraux de la diaspora et le public qu’elles parviennent ou souhaiteraient toucher.

    • Table ronde 3: Continuités et ruptures

    Nous souhaitons dans cette table-ronde examiner les formes de continuité et de rupture qui organisent le champ artistique de la diaspora congolaise en Belgique, depuis son origine. Quelles sont les différentes étapes que nous pouvons identifier, les moments de transition? Quelles institutions favorisent le déploiement de ce champ ou le contraignent ? Enfin, quelles sont les différentes dynamiques (genrées, générationnelles, disciplinaires) internes à l’espace artistique de la diaspora.

    Le programme, ainsi que le formulaire d’inscription sont téléchargeables en bas de page.

    Soirée artistique

    Vendredi 11 – 20h30 – Centre Culturel Jacques Franck

    Le vendredi soir, la grande salle du Centre Culturel Jacques Franck accueillera les artistes présents aux tables rondes pour une présentation de leur travail (lectures, projections, danse, concert, etc.). Au programme:

    JEAN BOFANE, MONIQUE PHOBA, ANTOINE TSHITUNGU, BARLY BARUTI, MAURICE BOYIKASSE, ANGEL KABA, JOANNA KABONGO, STELLA KITOGA, DJINO LUKALA & MIREILLE ROBERT, MUFUKI MAKUNA, PITCHO, JOËLLE SAMBI

    PAF: 5€ / Art27: 1,25€ / Sans papiers: entrée libre

    Invités d’honneur

    In Koli Jean Bofane 

    Jean Bofane écrit depuis la Belgique où il s’est réfugié en 1991. Son ouvrage Mathématiques congolaises (prix Jean Muno 2008, Prix Littéraire SCAM (2009) et Grand Prix Littéraire d’Afrique Noire (2009)) plonge le lecteur dans un Congo moderne mais en proie à deux démons: la Faim et la Corruption. Son ouvrage en préparation Congo Inc. dénonce l’emprise internationale sur le Congo et tente de mettre en fiction les massacres perpétrés au Rwanda.

    Monique Mbeka Phoba

    Cinéaste belgo-congolaise, Monique Phoba a étudié à l’Université libre de Bruxelles où elle a participé activement à Radio Campus et développé une passion pour le documentaire et le cinéma. En 1991, elle réalise Revue en vrac (26 min.), un regard sur la naissance de la presse indépendante et pluraliste au Congo. Suivront plusieurs documentaires qui ont toujours un lien avec l’Afrique : Rentrer ? (1993, 52 min.) ; Deux petits tours et puis s’en vont (1997 – sur les élections présidentielles au Bénin) ; Un rêve d’indépendance (1998, 53 min.) ; Sorcière, la vie (2004, 52 min.); Entre la coupe et l’élection (2007). Son œuvre mêle petites histoires intimes à l’histoire sociale et politique de notre monde et particulièrement du Congo.

    Antoine Tshitungu Kongolo

    Docteur en littérature comparée (Lille III), Antoine Tshitungu Kongolo, a publié La présence belge dans les lettres congolaises : modèles culturels et littéraires (L’Harmattan, 2003). On lui doit plusieurs anthologies Dits de la nuit : anthologie de contes et légendes de l’Afrique centrale -Zaïre, Rwanda et Burundi (avec Véronique Iago, Labor, 1994) et Panorama de la poésie congolaise de langue française (Congo-Kinshasa) : poète ton silence est crime (L’Harmattan, 2003). Mais Antoine Tshitungu Kongolo est aussi poète, romancier et nouvelliste avec entre autres, Tanganyika Blues, Mon pays est absent, Fleurs dans la boue, Le sacrifice, Impressions d’Afrique.

    Modalités pratiques

    Accès

    Le 11 et 12 Octobre 2013, à la Maison du Livre (24-28 rue de Rome – 1060 Saint-gilles) et au Centre culturel Jacques Franck (Chaussée de Waterloo 94  – 1060 Saint-gilles)

    Un plan est disponible en bas de page.

    Accès en transports en commun :

    Métro n°2, n°6 – Arrêt « Porte de Hal »

    Tram – pré-métro n°3, n°4, n°51 – Arrêt « Parvis de Saint-Gilles »

    Tram n°81, n°97 – Arrêt « Barrière de Saint-Gilles »

    Bus n°48 – Arrêt « Parvis de Saint-Gilles »

    Voir le site de la Stib

    Informations touristiques :

    Hébergements à proximité, à titre indicatif : Maison AZ (B&B); Hôtel Pantone ; Hôtel de France

    Plus largement: Voir le site de Visitbrussels

    Tarifs

    • Pour les conférences et tables rondes, par journée:

    Public académique: Voir le formulaire d’inscription (téléchargeable en bas de page). Réservation obligatoire via le formulaire d’inscription.

    Tout public: Adultes: 4€ / Étudiants, chômeurs: 2,5€ / Article 27: 1,25€ / Sans papiers: entrée libre. PAF à régler sur place. Réservation souhaitée par mail, à l’adresse congolesediasporaconference@gmail.com

    Nb: Pour des raisons évidentes d’organisation, le PAF demandé à l’entrée ne comprendra pas l’accès aux pauses café, lunchs et cocktail dînatoire.

    • Pour la soirée du vendredi:

    Tout public: 5€  (sauf: Article 27: 1,25€ / Sans papiers: entrée libre)

    Pour tout renseignement supplémentaire, n’hésitez pas à écrire à l’adresse « congolesediasporaconference@gmail.com » ou à téléphoner à la Maison du Livre du Saint -Gilles (02 543 12 20).

    Organisation

    Comité organisateur

    Joëlle BAUMERDER (Maison du Livre de Saint-Gilles), Jean BOFANE (écrivain), Véronique BRAGARD (UCL), Sarah DEMART (ULg), Sarah GILSOUL (ULB), Bénédicte LEDENT (ULg), Monique PHOBA (cinéaste), Antoine TSHITUNGU KONGOLO (écrivain), Fatima ZIBOUH (ULg).

    Ce colloque est co-organisé par l’UCL (INCAL), l’ULB (GRAP), l’Ulg (CEDEM ; CEREP) et en étroite collaboration avec la Maison du Livre de Saint Gilles.

    Comité scientifique

    Justin BISANSWA, professeur, Université de Laval, Sarah DEMUL, chercheuse, Universiteit Gent & Open University, Benoît DENIS, chargé de cours, Université de Liège, Jean-Louis GENARD, professeur, GRAP, Université Libre de Bruxelles, Pierre HALEN, professeur, Université de Metz, Marc-Emmanuel MELON, professeur, Université de Liège, Marco MARTINIELLO , directeur de recherche FNRS, CEDEM, Université de Liège, Katrien PYPE, postdoctoral researcher, MIT (Cambridge, USA) and KU Leuven, Paulin MULATRIS, professeur, Université de l’Alberta, Koen VANHAEGENDOREN, chargé de cours, Université de Liège, Bob WHITE, professeur, Université de Montréal.

    Soutien financier

    Le F.R.S-FNRS, la Fédération Wallonie-Bruxelles, Wallonie-Bruxelles International, l’Institut des Civilisations, Arts et Lettres (INCAL) de l’Université catholique de Louvain, l’Université de Liège, la Faculté de Sciences sociales et politiques de l’ULB,…

    Partenaires

    Le Collectif Mémoire coloniale et Lutte contre les Discriminations, la Maison africaine-Flamande Kuumba, l’Observatoire Ba YaYa asbl, et l’Association Mwinda Kitoko


    Documents disponibles

    IMAGES