• 27 novembre 2013 - 28 novembre 2013

    Colloque « Ethnographies bruxelloises », les 27 et 28 novembres 2013

    A partir de la présentation de travaux tant sociologiques, anthropologiques, politologiques qu’en architecture, il s’agit, d’une part, de saisir ce que les méthodes d’enquête ethnographique apportent à la compréhension du « fait bruxellois ». De quelle(s) façon(s) « produisent »-t-elles l’objet ? il s’agira d’étudier comment et à quelles conditions, le découpage et l’appréhension du réel induits par la méthode peuvent prétendre apporter un surplus d’intelligibilité à Bruxelles. On se demandera aussi en quoi l’enquête de terrain peut éclairer d’une manière particulière et parfois en contre-point, les analyses macro-structurelles attestant des évolutions et des tendances lourdes qui « font » Bruxelles aujourd’hui. De manière plus ambitieuse, on interrogera sa puissance heuristique et les possibilités de reformulation des enjeux urbains qu’elle contient.

    D’autre part, ce colloque est l’occasion de mettre les méthodes ethnographiques et les conditions d’enquête en question à partir de travaux empiriques portant sur Bruxelles. Il nous faudra analyser ce que nous disent ces enquêtes ethnographiques bruxelloises sur la méthode, autant ses possibilités que ses apories, sur ses soubassements épistémologiques et sur les conditions concrètes d’engagement du chercheur sur les terrains fréquentés.

    En s’appuyant sur des enquêtes ayant Bruxelles comme terrain, les communications porteront sur cette double dimension, analytique et méthodologique, à partir de l’une des trois entrées suivantes : l’action publique, les pratiques et les lieux.

     

    Ce colloque est organisé par le Centre d’études sociologiques de l’Université Saint-Louis-Bruxelles et le Centre de recherche sASHa de la Faculté d’architecture de l’Université Libre de Bruxelles.

    Le comité scientifique : Jean-Pierre Delchambre (Université Saint-Louis), Ariane d’Hoop (ULB), Jean-Louis Genard (ULB), Giulietta Laki (ULB), Emmanuelle Lenel (Université Saint-Louis) et Christine Schaut (Université Saint-Louis et ULB)

    Le programme complet est disponible via ce lien.

    L’inscription est gratuite mais obligatoire via ce lien, avant le 20 novembre.