Collection « Action publique »

Éditions P.I.E. Peter Lang

Cette collection étudie le fonctionnement de l’État sous des angles multiples. Elle privilégie l’analyse des politiques publiques (environnement, santé, emploi, culture, etc.) et l’étude institutionnelle et organisationnelle des administrations publiques. Les mutations qui caractérisent aujourd’hui l’action publique (déréglementation, externalisation, contractualisation, action en réseaux…) sont au cœur de ses préoccupations. Ainsi la collection Action publique accorde-t-elle également une place importante aux rapports que l’État entretient avec son environnement, l’appareil politique et la société civile bien sûr, mais aussi avec les évolutions sociétales plus larges (individualisme, globalisation, etc.). La pluridisciplinarité est une caractéristique essentielle des travaux contemporains dans le domaine. C’est pourquoi cette collection encourage les approches économiques, historiques, juridiques, politologiques, sociologiques et philosophiques.

Directeurs de collection: Jean-Louis Genard (Université Libre de Bruxelles) et Steve Jacob (Université Laval, Canada)

Consulter la liste complète des parutions

Dernières parutions

« Gouverner les fins de carrière à distance Outplacement et vieillissement actif en emploi »

Moulaert, Thibauld

Vol. 9, 2012

Texte de présentation : Alors que l’Europe célèbre en 2012 l’Année européenne du vieillissement actif et de la solidarité entre les générations, ce livre revient sur la mise en oeuvre d’une politique de « vieillissement actif » en Belgique, à travers le prisme de l’outplacement généralisé aux 45 ans et plus. Situant les origines internationales du « vieillissement actif », l’auteur rappelle d’abord que cette idée se réduit, une fois encore, à vouloir prolonger les carrières. Surtout, en s’appuyant sur l’observation de vingt candidats et d’une trentaine de consultants en outplacement, il explique comment ce dispositif organise une nouvelle manière de gérer les fins de carrière, de plus en plus « à distance » de l’État via l’intervention de ces consultants et via un report de la responsabilité de la quête d’emploi à charge de l’individu. L’inspiration foucaldienne lui permet de relier cette action publique (la conduite des conduites) et le travail sur soi (la conduite de soi) dans un seul et même mouvement au coeur des pratiques des professionnels de l’outplacement. Si l’individu y est appelé à devenir « self-sufficient », l’analyse montre que tous n’y parviennent pas et que des formes de résistance se dessinent. In fine, si le but de cette action publique est de « remettre le sujet au coeur du débat », ses effets paradoxaux appellent un regard sociologique renouvelé auquel entend contribuer cet ouvrage.

La table des matières est disponible en bas de page.

Commander

« Du civil au politique. Ethnographies du vivre-ensemble »

Berger, Mathieu / Cefaï, Daniel / Gayet-Viaud, Carole (dir.)
Vol. 8, 2011

Texte de présentation : Plus qu’une simple méthode, l’enquête ethnographique permet de poser de nouvelles questions sur le politique, en rupture avec ses représentations comme un domaine d’activités en soi, circonscrit à la politique institutionnelle ou aux politiques publiques. Recueillies aux quatre coins du monde (Brésil, États-Unis, Chine, Algérie, Espagne, Italie, Suisse, Belgique, France), les études de cas ici rassemblées examinent le politique par le bas, tel qu’il se fait, depuis son enracinement dans les affaires de tous les jours. En engageant différentes espèces de description ethnographique, elles invitent à repenser l’articulation entre lien civil et vie politique sous trois angles complémentaires. D’abord, celui des expériences ordinaires, généralement définies comme infra-politiques, depuis où nous nous projetons dans la vie publique. Celui, ensuite, des moments de politisation qui font surgir des questions sur le bien public, au coeur même du monde de la vie quotidienne. Celui, enfin, des modalités pratiques de l’engagement politique, au sens classique, dans des actions qui ont pour visée expresse la transformation du monde.

L’introduction et la table des matières sont disponibles en bas de page.

Commander

« Taxation, the State and Society. The Fiscal Sociology of Interventionist Democracy »

Leroy, Marc
Vol. 7, 2011

Texte de présentation : This book investigates the relationship between taxation, the State and society in democracy. Fiscal sociology is a broad social science in terms of its disciplines: law, economics, sociology, political science, management, economics, psychology etc. are mobilized. Fiscal sociology is general because it tackles a wide range of problems: genesis, development and crisis of the State, policy factors (ideas, institutions, division of left and right, lobbying etc.), vote-catching of the ruling elite, resilience of the welfare State, neo-liberal ideology of market efficiency, impact of capitalist globalization, democratic political choices and constraints on the functions of the interventionist State etc. It is empirical in terms of understanding the financing of public action: social division of society by the tax policy, growth of public expenditure, bureaucratic labelling of the tax deviance, budget performance, rationality of taxpayers, complex rules etc. It analyses the incoherence of a societal regulation of globalization: redistribution and inequalities of incomes, tax competition between the States, tax havens, tax planning and relocations of the multinational groups, action of the European Union, the OECD etc. It studies the conditions for a tax citizenbased conception of a democratic social contract.

L’introduction et la table des matières sont disponibles en bas de page.

Commander

« (Se) gouverner. Entre souci de soi et action publique »

Lebeer, Guy / Moriau, Jacques (dir.)
Vol. 6, 2010

Texte de présentation : Qu’est-ce que gouverner aujourd’hui ? Les modalités de gestion de la population apparaissent de plus en plus complexes. De façon inédite, l’exercice du pouvoir passe de nos jours par des dispositifs qui articulent très finement technologies de contrôle et processus de constitution du sujet. Ce n’est plus tant par le recours à la contrainte ou à la discipline que se gouvernent les individus que par l’examen de soi et l’auto-surveillance. Les sujets que nous sommes se constituent au gré des injonctions qui leur sont adressées à devenir tels, dans le commerce permanent avec les dispositifs qui organisent nos vies. S’appuyant sur l’oeuvre de Foucault, ce livre interroge la « gouvernementalité » contemporaine dans ses déclinaisons concrètes. Ce modèle d’analyse est ici mis à l’épreuve de multiples domaines de pratiques, de la médecine au droit en passant par le travail social, l’urbanisme et les nouvelles technologies. Où est la place de l’État dans l’ordre néolibéral du monde ? N’y a-t-il pas quelque réduction aveuglante à le considérer comme se retirant du paysage ? Face à la dispersion des rapports de pouvoir, est-il possible de déceler comme un enjeu organisateur ? Et comment penser la résistance dans ce cadre ? Autant de questions auxquelles les textes réunis ici tentent d’apporter une réponse empirique.

La table des matières est disponible en bas de page.

Commander

« Sensibilités pragmatiques. Enquêter sur l’action publique »

Cantelli, Fabrizio / Roca i Escoda, Marta / Stavo-Debauge, Joan / Pattaroni, Luca (dir.)
Vol. 5, 2009

Texte de présentation : Au coeur des transformations contemporaines qui affectent le devenir des pays européens se trouve la question de l’évolution de l’État et de ses formes d’intervention. Pour se tenir à la hauteur de cette évolution et en rendre compte dans le détail, les sciences sociales et politiques sont amenées à revisiter en profondeur leurs outils d’analyse. Dans cette perspective, cet ouvrage propose un ensemble d’enquêtes minutieuses qui portent un regard renouvelé sur l’action publique s’inspirant d’un « tournant pragmatique » des sciences sociales. Plus qu’une école de pensée bien délimitée, aux méthodes éprouvées, l’ouvrage présente des travaux qui partagent une certaine sensibilité théorique et méthodologique. Cette « sensibilité pragmatique » se caractérise par une envie commune de décrire finement les transformations que subit l’action publique, en adoptant les outils et les concepts susceptibles de prendre au sérieux ce qui change et ce qui fait changer. En s’appuyant sur des terrains très divers, les articles rassemblés donnent ainsi à voir l’action publique dans toute son épaisseur et sa dynamique : des gestes les plus quotidiens des opérateurs locaux aux arènes législatives européennes. L’analyse de l’action publique devient celle du politique en action dans ses efforts matériels, discursifs et conventionnels, pour composer un monde commun.

La table des matières et l’introduction sont disponibles en bas de page.

Commander

Documents disponibles

nous contacter

Université Libre de Bruxelles
Institut de Sociologie (CP 124)
GRAP
44, av. Jeanne,
1050 Bruxelles

Secrétariat stephanie cols

scols@ulb.ac.be

+32 (0) 2 650 34 07