Introduction à l’étude des politiques publiques

Fabrizio CANTELLI
POLI-D-311 (24h)

  • Horaires: Vendredi 14-16h, Auditoire H.1301
  • Contenu et objectifs du cours:

Cet enseignement porte sur les mutations contemporaines des manières de gouverner. Comment analyser les politiques publiques aujourd’hui ? Pour répondre à cette question, on explorera quatre problématiques particulièrement importantes aujourd’hui : (1) la diversification des acteurs, individuels et collectifs, privés et publics, locaux et internationaux; (2) le développement de la « Nouvelle Gestion Publique » et d’instruments multiples tels que l’évaluation, le contrat, l’externalisation des politiques publiques, etc. (3) la figure des « usagers» et l’émergence d’un argumentaire portant sur la participation, l’autonomie, l’engagement, la responsabilité, le devoir etc. (4) la multiplication et l’intrication des niveaux et des scènes (local, européen et international). La boîte à outils offerte par l’analyse des politiques publiques sera discutée à partir de trois familles privilégiées dans cet enseignement: approches cognitives, néo-institutionnalistes et pragmatiques. Enfin, plusieurs séances seront consacrées à l’opérationnalisation d’enquêtes de terrain à partir de cas d’études.

Les objectifs poursuivis par ce cours sont les suivants: se familiariser avec les notions, méthodes et démarches de l’analyse des politiques publiques ; être capable d’analyser le politique à partir d’enquêtes de terrain et de cas d’étude ; rendre les étudiants capables de les discuter, débattre, comparer et critiquer et de saisir leur opérationnalisation ; maîtriser la littérature anglo-saxonne et francophone sur les politiques publiques ; comprendre les débats et les enjeux entre perspectives théoriques différentes.

Méthodes d’enquête de terrain

Fabrizio CANTELLI et Amandine CRESPY
POLI-D-438

  • Horaires: Mercredi 16-18h, Auditoire K. 4201
  • Contenu et objectifs du cours:

Cet enseignement initie les étudiants en science politique à l’usage pratique de méthodes et d’outils dans la réalisation d’une enquête de terrain. Ce cours ambitionne d’équiper les étudiants dans leurs futurs travaux de recherche et d’enquête. Pour atteindre ces objectifs, quatre grandes séquences seront suivies, en privilégiant la discussion de cas empiriques. 1.) Les méthodes en contexte. Pourquoi a-t-on besoin de méthodes en science politique ? De quelles méthodes parle-t-on ? Quels sont les clivages et les tensions entre ces méthodes ? 2.) Les méthodes en actes. Quatre méthodes seront présentées et mises en débat au travers de cas d’étude puisés dans plusieurs domaines (militantisme, politiques publiques, relations internationales, etc.) : les entretiens ; les observations ; les analyses de textes, rapports et archives ; la méthode d’analyse en groupe. 3.) Les méthodes en question. Trois enjeux transversaux, souvent problématiques dans la conduite d’une enquête de terrain, seront explorés : les enjeux pratiques, théoriques et éthiques. 4.) Les méthodes en action. Les étudiants sont invités à conduire en groupe une mini-enquête de terrain sur une problématique de leur choix, en mobilisant au moins deux méthodes présentées dans le cadre du cours. Ils en présentent et discutent les résultats lors des séances prévues à cet égard.

Cet enseignement entend initier les étudiants à l’usage réflexif de divers outils et méthodes dans une enquête de terrain.

Socio-anthropologie du quotidien

Nathalie ZACCAÏ-REYNERS
SOCA-D-301 (24h) Second semestre (Ce cours n’est pas dispensé en 2016-2017)

  • Horaires: Lundi 14-16h, Auditoire K4.602
  • Contenu et objectifs du cours:

Le cours de l’année 2015-2016 sera centré sur la place de l’imagination dans le monde de la vie quotidienne. En appui sur différents courants d’analyse (phénoménologie sociale, pragmatisme, ethnométhodologie ou interactionnisme), nous  interrogerons la pertinence et la fécondité de ces approches pour appréhender le travail de l’imagination au quotidien, quelles que soient les pratiques envisagées (travail, loisirs, jeu, lecture, soin, déambulation, etc). Cet examen sera nourri de plusieurs recherches anthropologiques et sociologiques récentes, menées dans différents contextes, renvoyant à des formes d’enchantement contemporain. Les terrains envisagés par les étudiants pourront être considérés sous cet angle dans le cadre du cours.

nous contacter

Université Libre de Bruxelles,
Institut de Sociologie (CP 124)
GRAP
44, av. Jeanne,
1050 Bruxelles

 

Secrétariat stephanie cols

scols@ulb.ac.be

+32 (0) 2 650 34 07