Marta ROCA i ESCODA

Maître d’enseignement et de recherche, Université de Lausanne

Collaboratrice scientifique GRAP-ULB
Chercheuse à l’Institut de Droit et Technologie, Université Autonome de Barcelone

 

Coordonnées

Adresse : Institute of Law and Technology
Despatx B2/-125B
Edifici B
Facultat de Dret Campus de la UAB
08193, Bellaterra (Barcelona)
Mail : marta.roca.escoda@gmail.com
Tel : +34 93 581 22 35

Intérêts de recherche

Dans le cadre de recherches entreprises depuis la fin de mon doctorat, je me suis intéressée à l’évolution des revendications du mouvement homosexuel dans différents contextes européens. J’ai entrepris, à partir d’une anthropologie pragmatique, inscrite dans la sociologie du droit, des problèmes publics et de l’action collective, la comparaison de divers contextes nationaux. L’étude de la mobilisation du droit dans divers pays a débouché sur une analyse qualitative des changements des droits des personnes homosexuelles, en tant que minorité sociale. Dans une perspective de recherche sur l’action publique, développée dans le cadre d’une collaboration avec le GRAP (ULB), j’ai ensuite investigué les transformations de la mobilisation du droit par les mouvements homosexuels (dans le cadre d’un post-doctorat). Partant d’une revendication de la personne (authenticité de l’homosexualité), ils évoluaient vers une revendication de la reconnaissance du couple (i.e. relation amoureuse et affective) pour désormais s’acheminer vers une revendication de la reconnaissance de la filiation homosexuelle. Actuellement, je m’intéresse aux enjeux juridiques des demandes de reconnaissance des filiations homosexuelles à travers l’innovation technologique et son rapport avec le droit de la filiation.

Publications

Ouvrages

  • ROCA i ESCODA, Marta, La reconnaissance en chemin. L’institutionnalisation des couples homosexuels à Genève, Seismo, Zurich-Genève, 2010.
  • CANTELLI, Fabrizio, ROCA i ESCODA, Marta, PATTARONI, Luca et STAVO-DEBAUGE, Joan (Dir.), Sensibilités pragmatiques. Enquêter sur l’action publique, P.I.E. Peter-Lang, Bruxelles, 2009.
  • MORENO, José Luís, MAUGER, Gérard et ROCA i ESCODA, Marta, (Dir.), Normes, déviances, insertions, Seismo, coll. ESSE, Zurich, 2008.
  • SCHULTHEIS, Franz, ROCA i ESCODA, Marta, et COUSIN Paul-Frantz (Dir.), Le cauchemar de Humboldt. Les réformes de l’enseignement supérieur européen, Raisons d’Agir, Paris, 2008.
  • ROCA i ESCODA, Marta, et PANAYOTOPOULOS, Nikos  (coor.), Structures sociales en transformation. Approches théoriques, méthodologiques et empiriques, Actes de la II Ecole d’été ESSE, Presse de l’Université de Crète, Rethymno, 2007.
  • CLEMENT Fabrice, SCHULTHEIS, Franz, ROCA i ESCODA, Marta, et BERCLAZ Michel (Dir.), L’inconscient académique, Seismo, Col. ESSE, Zurich, 2006.

Articles dans des revues scientifiques

  • «De la mobilisation du droit à la réalisation du droit. Les actions de l’association catalane « Familles Lesbiennes et Gays »», Politix, 2011, nº2, dossier « Discriminations et droit », pp. 59-80.
  • «La « rupture épistémologique » du chercheur au prix de la trahison des acteurs ?», EspacesTemps.net, Actuel, 02.05.2011, avec Jean-Louis Genard.

Consulter l’article

  • «Les mobilisations du droit. La genèse et la confection de la loi genevoise sur le partenariat», in Droit & Société, vol. 76, 2010, pp. 569-588.
  • «Le parcours de la reconnaissance des couples homosexuels en Suisse», Bulletin d’histoire politique, 2010, vol. 16, n°3.
  • «L’action publique sous la loupe du genre. Réflexions épistémologiques et méthodologiques», Revue de l’Institut de Sociologie, ULB, 2009, pp. 105-120.
  • «Entre coming out et dévoilement», EspacesTemps.net, Textuel, 24.06.2009.

Consulter l’article

  • «A propos d’un changement de perspective théorique et méthodologique : Enquête sur le processus juridico-politique de la reconnaissance des couples homosexuels à Genève», Carnets de Bord, 2005, nº9, pp. 67-77.
  • «Une épreuve politique inéquitable et biaisée ? Le cas de la reconnaissance législative des couples homosexuels», Revue Suisse de Sociologie, 2004, vol.30, Nº2, pp. 249-270.
  • «La sociologie Espagnole», Carnets de Bord, 2003, Nº 5, pp. 61-66.
  • «Les relacions de gènere en les parelles joves a partir de l’anàlisi dels espais domestics», Revista catalana de sociologia, Juillet 2000, n°12, pp. 11-40.

Chapitres d’ouvrages

  • « Les passes et les impasses dans l’évolution juridique de la filiation monosexuée en Espagne, Belgique et France », Droit des familles, genre et sexualité à la lumière des sciences humaines. Etudes de droit comparé franco-belge, Gallus N. et Vam Gysel, J-C. (Dir.), Anthemis, Bruxelles, 2012, pp. 339-353.
  • « Sociología Jurídica: Perspectivas Continentales », Manual de Filosofía y Teoría del Derecho, Jorge Fabra Zamora et Álvaro Núñez Vaquero (Ed.), Mcmaster University, Ontario (à paraître, été 2012).
  • « De la dénonciation du droit à la revendication des droits. Mutations associatives et revendicatives des mouvements homosexuels en Espagne, Belgique et Suisse », Nouvelles formes d’engagements, nouveau monde ? Bruno Frère et Marc Jacquemain (Dir.), Ouvrage soumis pour publication à Presses de Sciences-po, Paris (à paraître, printemps 2012).
  • « Minorités sexuelles et lutte pour la reconnaissance », La régulation sociale des minorités sexuelles. L’inquiétude de la différence, Patrice Corriveau et Valérie Daoust (Dir.), Presses de l’Université de Québec, Québec, 2010, pp. 155-176.
  • « De la contrainte à la restitution. En quête de la voix des sans-droits », Rencontrer, traduire, reconnaître, Jean-Paul Payet et Frédérique Giuliani (Ed.), Presses Universitaires de Rennes, Rennes, 2010, pp. 143-160, avec Margarita Sánchez-Mazas, Jenny Maggi.
  • « Les enjeux de l’identification dans la construction d’une cause collective. Le cas de la mobilisation autour de la proposition du projet de loi pour les couples homosexuels à Genève », Identifier – S’identifier. A propos des identités politiques, Christophe Platel, Michael Voegtli et Bernard Voutat, Antipodes, Lausanne, 2009, pp. 49-66.
  • « Introduction », Sensibilités pragmatiques. Enquêter  sur l’action publique, P.I.E Peter-Lang, Bruxelles, 2009, pp. 11-36, avec Fabrizio Cantelli, Luca Pattaroni et Joan Stavo-Debauge.
  • « Egalité versus identité ? La question de la reconnaissance dans l’élaboration de la loi sur les couples homosexuels à Genève », Les politiques du genre, Thanh-Huyen Ballmer-Cao, Engeli, Isabelle et Pierre Muller, Paris, L’Harmattan, col. Logiques politiques. Genre et politique, 2008, pp. 279-296.
  • «Instauration et conséquences d’un régime académique européen », Le cauchemar de Humboldt. Les réformes de l’enseignement supérieur européen, Raisons d’Agir, Paris, 2008, pp. 5-12, avec Franz Schultheis, et Paul-Frantz Cousin.
  • «Introduction», in Normes, déviances, insertions, José Luis Moreno et Marta Roca i Escoda (Dir.), Seismo, coll. ESSE, Zurich, 2008, pp. 7-9, avec Gérard Mauger et José Luis Moreno.
  • « La problématisation de l’expérience homosexuelle à l’épreuve du Sida en Suisse », Normes, déviances, insertions, Gérard Mauger, José Luis Moreno et Marta Roca i Escoda (Dir.), Seismo, coll. ESSE, Zurich, 2008, pp. 42-58.
  • « Portée et transport d’une parole publique. Les contextes des aspirations à la reconnaissance », De l’indignité à la reconnaissance. Enquête sur la voix des acteurs faibles, Jean-Paul Payet, Frédérique Giuliani et Denise Laforgue, (Ed.), Presses Universitaires de Rennes, collection : Le sens social, Rennes 2008, pp. 29-45.
  • « La dimension politique de la reconnaissance : clés de lecture de l’action collective à partir de la théorie d’Axel Honneth », Vivre ensemble au XXIè siècle, Publications de l’Institut de sociologie, Bruxelles, 2007, pp. 275-289, avec Margarita Sanchez-Mazas.
  • « Faire droit à d’autres formes de couple. Les aspirations à la reconnaissance : de l’affectif au juridique et retour », Interactions familiales et constructions de l’intimité. Hommage au Professeur Jean Kellerhals, Claudine Burton-Jeangros, Eric Widmer, Christian Lalive d’Epinay (eds.), L’Harmattan, collection Logiques sociales, Paris, 2007, pp. 339-352.
  • « Etudier les transformations de l’action collective à la lumière de la lutte pour la reconnaissance », Structures sociales en transformation. Approches théoriques, méthodologiques et empiriques, Actes de la I Ecole d’été ESSE, in Marta Roca i Escoda et Nikos Panayotopoulos (Dir.), Presse de l’Université de Crète, Rethymno, 2007, pp. 59-68.
  • «Introduction», Structures sociales en transformation. Approches théoriques, méthodologiques et empiriques, Actes de la I Ecole d’été ESSE, Presse de l’Université de Crète, Rethymno, 2007, pp. 3-11, avec Nikos Panayotopoulos.
  • « L’épistémologie sociale de Pierre Bourdieu », L’inconscient académique, Fabrice Clément, Marta Roca i Escoda, Franz Schultheis et Michel Berclaz (Dir.), Seismo, Zurich, 2006, pp. 7-20, avec Fabrice Clément, Franz Schultheis et Michel Berclaz.
  • « De l’illégitimité à l’expertise : Une association homosexuelle genevoise au cœur de la mise en œuvre de la politique de prévention du Sida », Les constructions de l’action publique, Fabrizio Cantelli, Steve Jacob et Jean-Louis Genard (Coor), L’Harmattan, Collection « Logiques Politiques », Paris, 2006, pp. 79-97.
  • « Les épreuves politiques de la reconnaissance des couples homosexuels face aux positions critiques », Régulation sociale et genre, Lorena Parini, Thanh-Huyen Ballmer-Cao et Sylvie Durrer (Ed.), L’Harmattan, collection « Logiques sociales », Paris, 2006, pp. 81-93.
  • « La notion de champ dans l’étude de la confection de la loi sur les couples homosexuels dans le canton de Genève », Autour de la notion de Champ, Actes de la I Ecole d’été ESSE, Nikos Panayotopoulos (Dir.), Presse de l’Université de Crète, Rethymno, 2006, pp. 123-130.
  • « Les exclues du chômage », Sphères d’exclusion, Giugni M. et Hunyadi M. (Dir), Ed. L’Harmattan, Paris, 2003, pp. 125-158, avec Laurence Bachmann, Nathalie Benelli.

Coordination de numéro de revues scientifiques

  • Céline Perrin, Marta Roca i Escoda et Lorena Parini, «Genre et homophobie », in Nouvelles Questions Féministes, mars 2012, vol 31. Nº 1 (à paraître). Rédaction de l’éditorial « La notion d’homophobie, ses usages et son rapport au féminisme », pp. 4-11.
  • Avec Bruno Frère et Juliette Rennes, « Critique-action. Lutter, jouer, désobéir », in Mouvements, janvier-mars 2011, N° 65. Rédaction de l’éditorial, pp. 7-10.
  • Avec Françoise Messant, Hélène Martin, Magdalena Rosende, Patricia Roux, « L’ambivalence du travail: entre exploitation et émancipation », in Nouvelles Questions Féministes, 2008/2. Rédaction de l’éditorial, « Le travail, outil de libération des femmes ? », pp. 4-12.
  • Avec Christine Michel, Gaël Pannatier, Lorena Parini, Patricia Roux, « Politiques publiques : détournements et retournements du principe d’égalité », in Nouvelles Questions Féministes, Vo. 22, 2003/3. Rédaction de l’éditorial « A contresens de l’égalité », pp. 4-11.

Page de l’Institut de Droit et Technologie

Documents disponibles

nous contacter

Université Libre de Bruxelles
Institut de Sociologie (CP 124)
GRAP
44, av. Jeanne,
1050 Bruxelles

Secrétariat stephanie cols

scols@ulb.ac.be

+32 (0) 2 650 34 07